Si tu savais…

Si tu savais la nuit, ce qu’elle est prête à donner, ce qu’elle ressent au fond des tripes, un abandon total à tous ces rites que le jour envoie valser.

Si tu savais la nuit, l’impalpable tension de son corps prêt à s’offrir, de sa chaire prête à être possédée, un don de soi sans contrainte ni arrière pensée.

Si tu savais la nuit, la sensation de ne rien avoir à prouver, de pouvoir être tout, tout à toi et toute entière livrée à des fantaisies partagées.

Si tu savais la nuit, tu saurais les ombres et tu saurais l’envie, les barrières qui tombent, les verrous qui sautent. Tu la verrais se livrer sans crainte, danser au rythme de tes mains sur son corps, de votre corps à corps envoutant.

Si tu voyais la nuit, tu saurais que le jour l’emprisonne dans un dédale d’interdits, que seule la nuit contredit.

Advertisements

9 thoughts on “Si tu savais…

  1. brunosanmarco

    Du haut de sa chaire l’abbé fit un sermon sur la chair… dans le public personne ne l’écouta, ses fidèles ouailles étaient bien trop occupées à copuler.
    (fantasme n°4236)

    Liked by 1 person

  2. Comme un super-héros qui ne dévoile ses super-pouvoirs qu’en retirant ses vêtements. Les super-héros ont peut-être besoin d’une identité secrète pour établir avec les autres des liens qui ne soient pas centrés que sur leurs super-pouvoirs.

    Liked by 1 person

Faites-moi plaisir - Faites-vous plaisir:

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.